LE MUSÉE BOUBOU HAMA DU NIGER

A Niamey s’élève en face du Niger, le Musée National Boubou Hama, majestueux et plein de découvertes.

Le Musée National a été inauguré par le premier président du Niger indépendant, Diori Hamani en 1959.

Le musée national et son jardin ont une superficie de 24 ha, entouré de part et d’autre du centre culturel français et de l’Hôtel Gawey, ce qui lui confère un accès facile. Il a pris le nom de Musée national Boubou Hama du Niger en 2008, puis une loi lui confère le statut d’établissement public à caractère scientifique, culturel et technique, avec l’augmentation de son budget et des objectifs plus ambitieux.

Il comporte un zoo, des papillons, une exposition de squelettes impressionnante et un centre de formation.

Les pavillons au nombre de sept, retracent l’histoire de la terre, l’évolution de l’espèce humaine et le patrimoine historique, culturel et archéologique du Niger. Ses 4 principaux pavillons sont

-Le pavillon Boubou Hama ouvert en 1958 et qui abrite les merveilleuses collections ethnographiques ;
– Le pavillon Pablo-Toucet présentant une architecture traditionnelle typique où sont exposés costumes de différents groupes ethniques traduisant ainsi l’unité de notre nation dans la richesse de sa diversité, dont un tissu brodé datant du VIIIe siècle ;
– Les pavillons des instruments de musique (1969), de l’art rupestre (1969), de la paléontologie et de la préhistoire (1973), et de l’archéologie (1980), lequel donne à voir les résultats des fouilles réalisées dans les régions du Dallol, du Liptako, de l’Aïr et du Ténéré ;
– Le pavillon de l’uranium construit en 1985 et symbolisant la richesse minière du Niger.

Le zoo animalier se compose entre autre de lions du Niger, hyènes tachetées ou rayées, babouins, chimpanzés d’Afrique centrale, aigles royaux, vautours, crocodiles, serpents, hippopotames, autruches, oiseaux et plusieurs autres espèces animales sauvages et domestiques.

Le centre éducatif et artisanal compte un grand centre d’artisanat où travaillent une centaine de sculpteurs, tailleurs, couturiers et maroquiniers qui perpétuent les traditions artistiques et techniques du Sahel et proposent leurs produits aux visiteurs : tissus cousus à la main, sculptures réalisées sur commande, bijoux en argent et autres.

Dans ce musée se trouve également le mausolée du mystérieux arbre du Ténéré qui servait dans le temps  de repère cartographié dans le désert du Ténéré, ses restes sont  transportés au musée par les forces armées nationales, en 1974. Un arbre mystique qui impose respect et considération.

Le musée national Boubou-Hama est un joyau et l’un des plus importants en Afrique et notamment dans la sous-région. Ne manquez pas d’y faire un tour et découvrir ses trésors si instructifs.

Crédit Photo: No-Stylist 227/ page facebook Musée national Boubou Hama

Suivez-nous sur facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *